Article sur VA-INFOS

Handyn'Action Conseil dans la presse web

Objectifs généraux

VA-INFOS.FR 13-03-2018

 

En 2018, la formation professionnelle est au coeur de l’actualité du gouvernement. Par capillarité, le grand chambardement annoncé au niveau national nous permet de regarder quels sont les professionnels de proximité face à cette nouvelle réflexion sociale. Focus sur Handyn’action Conseil, un acteur spécialisé !

 

Pour contextualiser ce reportage, reprenons le fil de l’histoire d’Handyn’action Conseil. En 2009, l’association de gestion Handyn’action est née à travers la fusion de plusieurs entités afin de couvrir le Valenciennois, le Cambrésis, et la Sambre-Avesnois. Elle gère le CAP Emploi sur ce vaste territoire de 850 000 habitants. A l’instar de Pôle Emploi pour les personnes valides, l’audit des personnes en situation de handicap, en recherche d’activité ou dans le cadre d’un maintien dans l’emploi, est donc le coeur de métier de cette association gestionnaire.

En 2013, cette structure a décidé en complément de son activité régalienne de mettre en place une nouvelle structure, Handyn’Action Conseil. Cette nouvelle entité propose une offre de bilan de compétences, d’évaluation, de conseils, d’une perspective de mobilité interne ou externe, etc. Une mission tournée vers l’acquisition de compétences car elle pourrait se révéler dans le temps le véritable moteur de la réduction du chômage de masse. Pour autant, la formation professionnelle existe depuis des décennies et les rangs des demandeurs d’emplois ne font que grossir… !

 

Quid en 2018  de la formation professionnelle ?

La formation professionnelle, de quoi parlons nous ? En effet, ces deux mots sont tellement opaques qu’ils ont permis la sédimentation d’un système abscons, insondable, mais tellement complexe que personne n’ose plus y toucher. Digne de la plus illisible posologie médicamenteuse, la formation professionnelle est un tunnel sans issu. « Des mots qui chantent plus qu’ils ne parlent », disait Paul Valéry.

Et pourtant, quelle que soit son appétence politique, elle bénéficie d’un budget de 32 milliards d’euros par an. A titre de comparaison, le plus gros consommateur d’agent public en 2018 est à hauteur de 50,6 milliards, celui de l’Education nationale. Sans lever un secret d’Etat, le résultat factuel est assez pauvre pour un tel financement… L’enjeu sur le terrain est de facto une concordance entre le besoin de l’entreprise privée, voire d’une collectivité publique, avec l’offre de formation. Oui, aussi impensable qu’il puisse paraître à un lecteur peu confronté à ces rouages, la correspondance est rare, des formations sans issues professionnelles, sans sorties positives pour coller au langage métier… ! Un corpus ventripotent dont le sourire obséquieux a découragé exécutif après exécutif tant la réforme est lourde, révolutionnaire pour les organisations paritaires, en deux mots… elle dérange !

Pourtant, il faut revenir au bon vieux lego, celui d’une formation correspondante à une offre d’emploi réelle. Par contre, le concept d’un métier à vie est surannée, la mobilité et l’acquisition de compétences sont indispensables pour travailler tout au long d’une vie.

Au regard de l’actualité nationale sur l’apprentissage, la formation professionnelle, et l’indemnisation des chômeurs, le bilan de compétences devient fondateur d’un nouveau départ, et parfois obligatoire dans l’optique d’une démission d’un indépendant dont le projet professionnel devra être validé par la Direccte pour recevoir une indemnité.

 

« Nous effectuons des bilans de compétences pour tous les publics », Pierre Legrand, directeur général de l’association Handyn’action.

Handyn’action Conseil est devenue en  5 ans un acteur très présent sur le terrain. « Nous effectuons des bilans de compétences pour tous les publics même si notre expertise concernant la personne en situation de handicap est reconnue », déclare Pierre Legrand.

 

Le champ d’intervention est vaste puisque, outre les bilans de compétences, elle effectue des évaluations pour le recrutement, le soutien à la mobilité interne ou externe, l’outplacement individuel… « Pour l’entreprise voire la collectivité publique, c’est un outil de gestion des emplois et des compétences. Un excellent moyen de faire évoluer des salariés en interne notamment », poursuit-il.

Ensuite, le public visé est large car la grande entreprise est concernée au même titre que la PME, les associations, voire les indépendants. « Les professions libérales doivent enfiler une casquette RH, tout comme celui d’un technicien de la formation suite à la réforme de 2014 avec la création du compte CPF (Compte Personnel de Formation) », précise-t-il.

Enfin, la notion d’un service rendu sur tous les territoires est très marquée chez Handyn’action Conseil. « Nous intervenons sur Valenciennes comme sur Fourmies. La proximité avec les acteurs privés ou publics constitue un pilier de notre projet de développement. Toutefois, notre action est sans limite géographique même si notre berceau historique est la région des Hauts-de-France », conclut Pierre Legrand.

 

« Nous pouvons répondre à une demande de formation sur mesure », Delphine Andrzejewski, responsable de Pôle chez Handyn’action Conseil.

La perception du prescripteur, en l’occurrence un acteur public ou privé, est fondamentale dans un dialogue constructif sur la formation. « Nous avons une approche positive dans la démarche. Nous parlons de la qualité au travail à nos interlocuteurs, c’est un outil de gestion interne dans un souci d’optimisation des compétences voire pour prévenir une inaptitude », précise Delphine Andrzejewski.

Mais le point fort de cette opérateur de terrain est incontestablement sa souplesse. « Nous pouvons répondre à une demande de formation sur mesure. Nous ne sommes pas enfermés dans un catalogue », conclut Delphine Andrzejewski.

Polyvalence dans la formation distillée, langage positif face à des acteurs privés et publics assommés par une administration jacobine, Handyn’action’Conseil tire vers le haut sa mission pour mieux répondre aux attentes d’en bas !

 

 

Vous pouvez contacter Handyn’action Conseil au 03 27 79 79 88/  d.andrzejewski@handynaction.fr ou directement au siège : 12 boulevard Froissart 59 300 Valenciennes/www.handynaction.fr

 

Daniel Carlier

https://mag.va-infos.fr

 

Demande de devis